La religion bouddhiste en Birmanie (Myanmar)


La religion dominante en Birmanie est le Bouddhisme. Le Bouddhisme est pratiqué par 89.3% de la population, quant au Christianisme, il est pratiqué par 5.6%. La religion Islamique est pratiquée par 3.8% et il y a aussi l’Hindouisme, pratiqué par 0.5%, et 0.2% de la population qui pratiquent l’Animisme. Le Bouddhisme Birman est attaché à la branche “Theravada” (Petit Véhicule). C’est le bouddhisme le plus orthodoxe qui conserve les enseignements du Bouddha sans modifications.

 

Qui est Bouddha ?

Le Bouddha n’est pas un Dieu. C’est un professeur qui a enseigné la vérité qui s’est réalisé par son omniscience. Il est né au Népal en 544 ans avant Jésus-Christ. Il descend de la famille Sakya et son père gouvernait un royaume. Son nom de prince était Sittha et son nom de Bouddha était Gotama. Il est devenu Bouddha à l’âge de 35 ans et est mort à l’âge de 80 ans.

Le mot Bouddha signifie omniscience (celui qui connaît tout à travers le passé, le présent et le futur). Selon Bouddha Gotama, il n’est pas le seul Bouddha dans l’univers, en fait, il n’est que le quatrième Bouddha dans le monde parmi les cinq Bouddhas.

 

Quel est l’enseignement du Bouddha ?

Le Bouddhiste n’est ni une religion, ni une philosophie car le bouddhisme n’accepte pas le dieu créateur et il ne contient pas de théories non plus. C’est une doctrine de la réalité : la délivrance de la réincarnation. Tout d’abord, il faut comprendre que les bouddhistes croient en la réincarnation et le Karma, la loi naturelle des causes et de leurs conséquences.

Le cœur de l’enseignement du Bouddha est contenu dans “ les Quatre Nobles Vérités”
1. La souffrance
2. L’origine de la souffrance
3. La cessation de la souffrance
4. Le sentier qui conduit à la cessation de la souffrance

 

Première Noble Vérité : la souffrance

Posséder une vie ou un corps est la souffrance. Lorsqu’on a la vie, on ne peut pas échapper à la souffrance dès la naissance, lors de la vieillesse, la maladie et la mort. L’association avec des personnes désagréables ou la dépendance dans des conditions déplaisantes, la séparation avec des êtres aimés ou la perte de condition plaisante, ne pas obtenir ce qu’on désire, la douleur, les lamentations, la détresse sont toutes des formes de souffrances physiques et mentales.

Un sentiment heureux ou une condition de vie heureuse n’est pas permanent, ni éternel. Un changement interviendra tôt ou tard car rien n’est éternel. Quand il survient, il y a de la douleur et de la peine, c’est aussi de la souffrance.

 

Deuxième Noble Vérité : l’origine de la souffrance

C’est la soif, l’avidité, le désir, l’attachement qui donnent naissance à toutes les formes de souffrance et à la continuité des êtres. Ce n’est pas la seule cause mais c’est la cause la plus importante. On a la vie aujourd'hui comme le résultat des désirs et des attachements de notre vie antérieure.

Quand le désir se mélange avec l’ignorance, on fait des actions bonnes et mauvaises, ce qui produit le Karma. Par conséquence on a la vie actuellement et on doit encore se réincarner.

 

Troisième Noble Vérité : Nirvana, la cessation de la souffrance

Nirvana signifie “ L’extinction de la soif” Nirvana est la béatitude suprême où il n’y a ni le désir de vie et ni désir de souffrance. C’est une vérité ultime. Il ne faut pas confondre le Nirvana avec le Paradis. Le paradis n’est pas éternel et après le paradis il y a encore la vie et la réincarnation. Après le Nirvana, il n’y a plus de réincarnation.

 

Quatrième Noble Vérité : le sentier qui mène à la cessation de la souffrance

Cette vérité est connu sous le nom de sentier du milieu parce qu’elle évite deux extrêmes. L'une est la poursuite du bonheur dans la dépendance du plaisir des sens et l’autre est la recherche du bonheur selon différentes formes d’ascétisme. Le Bouddha, ayant lui-même essayé ces deux extrêmes et en ayant reconnu l’inutilité, à découvert le sentier du milieu qui conduit à l’Eveil. Il comporte huit catégories, 1. Compréhension juste
2. Pensée juste
3. Parole juste
4. Action juste
5. Moyens d’existence juste
6. Effort juste
7. Attention juste
8. Concentration juste
Ces quatre nobles vérités se trouvent en nous-mêmes. Il faut méditer pour les trouver.

 

Méditation

La méditation est le seul moyen d’atteindre le Nirvana. C’est le seul moyen d’échapper à la réincarnation. Il faut être dans un endroit tranquille pour méditer, fermer les yeux et se concentrer sur sa respiration (inspiration et expiration). Le pouvoir de concentration est essentiel pour la réalisation de Nirvana. Quand vous arrivez à vous concentrer sur votre respiration, il faut se concentrer sur l’évolution de son corps. Cela vous permettra de réaliser que rien n’est permanent, ni éternel. Donc il ne faut s’attacher à rien dans ce monde, y compris à vous-mêmes. Il y a plusieurs méthodes et plusieurs endroits pour méditer en Birmanie. Si vous êtes intéressés, nous pouvons vous organiser un séjour méditation.

 

Références en librairies :

• Essentiel Thèmes of Bouddhiste lectures by Ashin Thittila
• L’enseignement du Bouddha par W.Rahula
• Les Remarques concernant Theravada par Nanda Thein Zan
• La vie du Bouddha et de ses principaux disciples par Venerable Dhamma Sami